Gaming FM - Jeux vidéo, Console, PC, High Tech
Mardi 20 avril 2021
Cyberpunk 2077 : le naufrage de CD Projekt continue

Cyberpunk 2077 : le naufrage de CD Projekt continue

Cyberpunk 2077 devait être l’un des jeux les plus marquants de ces dernières années. Il devait être le nouvel étalon, que toutes les productions des autres studios allaient devoir tenter d’égaler. Plus d’un mois après sa sortie, force est de constater que la réalité est tout autre. Le jeu, et notamment sur ses versions PS4 et Xbox One, est arrivé dans le commerce dans un état loin d’être satisfaisant. À ce jour, les joueurs ne savent toujours pas si les développeurs pourront redresser la barre dans les semaines ou les mois qui viennent.
CD Projekt RED, le studio en charge du titre, connait des semaines extrêmement compliquées. Avec le temps qui passe, de nouvelles informations arrivent jusqu’aux oreilles des joueurs, et elles ne devraient clairement rassurer personne.

Un studio de développement en pleine tourmente

Ces dernières semaines, les soucis liés à Cyberpunk 2077 ont fait couler beaucoup d’encre. Le jeu a d’abord subi les lourdes critiques des joueurs, avant d’être même retiré du PlayStation Store en raison de sa mauvaise qualité, un fait absolument inédit pour un titre de cette ampleur. Deux cabinets d’avocats américains ont même déposé un recours collectif contre CD Projekt, à la demande d’investisseurs qui se sentaient floués.

Plus récemment, nous apprenions que même les autorités polonaises chargées de la protection des consommateurs avaient ouvert une enquête qui pourrait obliger le studio de développement à verser une amende pouvant représenter jusqu’à 10 % de ses revenus annuels. Le studio polonais est donc encore au cœur de la tempête, et travailler à la résolution de tous les soucis du jeu dans une atmosphère aussi tendue n’est surement pas la meilleure situation pour que les choses s’arrangent rapidement.

Un développement totalement chaotique

Jason Schreier, un journaliste habitué à enquêter sur le milieu du jeu vidéo, vient de publier sur Bloomberg.com un long article expliquant que ce naufrage aurait pu être évité, et que les développeurs étaient bien évidemment conscients que leur jeu n’était pas prêt à être publié. Schreier a notamment écrit un livre qui parlait spécifiquement de la culture du « Crunch » : Du sang, des larmes et des pixels. Ce phénomène, qui désigne les périodes de travail intense lors des dernières semaines du développement d’un jeu vidéo, semble atteindre son paroxysme dans le cas de Cyberpunk 2077.

D’après la vingtaine de membres de CD Projekt qui ont pu être interviewées par Schreier, il ressort que l’ambition de ce projet était totalement démesurée. Après le succès de The Witcher 3, certains décideurs du studio polonais semblent avoir perdu le sens des réalités. Pour Cyberpunk, tout a été pensé de travers. Ils ont vu trop grand et surtout, ils ont imposé des délais absolument intenables. Des développeurs indiquent avoir parfois dû travailler 13 heures par jour, 7 jours sur 7, pendant plus d’un mois.

La croissance très rapide de la boite serait également en partie responsable de ce fiasco. CD Projekt est devenue en quelques années une grande entreprise multinationale, et une certaine distance se serait créée entre les employés polonais et les nouveaux arrivants venus du monde entier.

On apprend également que les différentes vidéos qui avaient été présentées dans les salons pour montrer le jeu étaient en fait fausses. Cela explique notamment que certaines fonctionnalités qui avaient été montrées (comme le fait de pouvoir grimper sur les murs) sont finalement absentes du jeu. La conception de ces vidéos a fait perdre du temps qui aurait pu être consacré au développement du titre, et celles-ci créent finalement une frustration chez les joueurs qui attendaient de retrouver ces fonctionnalités dans le jeu.

De l’avis des développeurs (et les joueurs peuvent difficilement leur donner tort), le jeu n’aurait jamais dû sortir en 2020. Reste à savoir vraiment à qui incombe la faute, mais la décision de sortir le jeu à tout prix pour surfer sur la période de noël et de la sortie des nouvelles consoles semble finalement couter très cher à CD Projekt RED. Le studio n’a maintenant plus qu’une chose à faire : continuer de travailler sur son jeu, pour tenter au maximum de faire oublier ce qui risque bien de rester comme l’un des pires lancements de l’histoire des jeux vidéo.