Gaming FM - Jeux vidéo, Console, PC, High Tech
Mardi 20 octobre 2020
RTX 3080 et RTX 3090 : Le bilan d’un lancement mitigé

RTX 3080 et RTX 3090 : Le bilan d’un lancement mitigé

Quelques semaines après le lancement de la RTX 3080 et de la RTX 3090, il est temps de faire le point sur cette nouvelle génération de cartes graphiques, afin de savoir si Nvidia est parvenu à tenir toutes ses promesses si alléchantes.

Des performances pas si folles

Entendons-nous bien, les nouvelles RTX 3080 et 3090 sont des monstres de puissance, et leur rapport puissance/prix plaide totalement en leur faveur en comparaison de la génération précédente. Toutefois, et comme on pouvait logiquement s’y attendre, les performances annoncées à l’origine par Nvidia, sont à nuancer dans la pratique réelle.
La RTX 3080 par exemple, annoncée comme « 50 % plus puissante qu’une RTX 2080 TI » est assez loin d’être capable de pouvoir honorer cette promesse dans tous les cas de figure. En pratique, la carte arrive bel et bien à afficher un tel résultat uniquement dans le meilleur des scénarios, c’est-à-dire sur les jeux récents qui proposent à la fois le Ray-Tracing et la fonctionnalité DLSS, et lorsque ceux-ci sont joués en 4K.

Dans un cas de figure auquel seront confrontés plus couramment les joueurs PC susceptibles d’acquérir cette carte, soit par exemple un jeu en 1440p sans RT et sans DLSS, la différence est bien moins notable. L'écart est plus proche de 15 %, et dans certains cas la 2080 ti peut même encore avoir légèrement le dessus.
Bien sûr, les nouvelles RTX sont encore toutes récentes, et leur avance devrait encore un peu s’accentuer au fil du temps, comme cela est toujours le cas. Toutefois, cette promesse de 50 % de gains qui semblait trop belle pour être vraie l’est en effet en partie. Objectivement, et même sans prendre en compte le tarif des cartes, les 3080 restent clairement taillées pour l’avenir, et représentent à l’heure actuelle le choix évident pour tous les joueurs qui souhaitent jouer en 4K sur PC, en attendant de voir la réaction d'AMD.

Une pénurie de cartes jusqu’en 2021

Cette légère déception du côté des performance n’est rien en comparaison de la pénurie actuelle de cartes, d’autant plus que celle-ci ne semble pas devoir s’arrêter prochainement.
Actuellement, mettre la main sur une RTX 3080 ou une RTX 3090 et obtenir une date de livraison précise relève du miracle. Au mieux, un numéro sur la liste d’attente est donné lors de la commande. Devant cet état de fait, Nvidia a même été forcé de communiquer le 6 octobre à l’occasion du Nvidia GTG 2020, et de confirmer qu’une pénurie était bel et bien en cours.

D’après les dires du patron de la firme californienne Jensen Huang, cette pénurie n’est pas due à un souci de production du côté du constructeur, mais plutôt à une demande trop forte. Une façon de retourner le problème qui ne change rien au fait qu’une meilleure estimation aurait pu éviter cette rupture de stock.
Huang a également annoncé que la production avait donc été accélérée ces dernières semaines, mais que malgré tout ils ne pourraient rattraper le rythme imposé par la demande avant la fin de l’année. La situation de pénurie devrait se poursuivre jusqu’au début de l’année 2021, et même les personnes ayant déjà commandé leur nouvelle RTX pourraient bien ne pas la recevoir avant Noël.

En réaction à cette pénurie, et afin de se concentrer sur la production de RTX 3080 et de RTX 3090, Nvidia a même été contraint de repousser la sortie des RTX 3070, qui devaient être commercialisées à la fin de ce mois d’octobre.