Gaming FM - Jeux vidéo, Console, PC, High Tech
Lundi 2 août 2021
La plupart des joueurs sont des joueuses

La plupart des joueurs sont des joueuses

Le SELL, le Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisirs, a dévoilé au début du mois de mars la nouvelle version de l’Essentiel du Jeu Vidéo, une étude très complète du marché du jeu vidéo français. Cette étude s’attarde notamment sur le profil type du joueur en France, et pour la toute première fois, il apparait que le nombre de joueuses dépasse le nombre de joueurs.

Le profil type des joueurs français

En France, près de 71 % des personnes déclarent jouer au moins une fois dans l’année à un jeu vidéo. Fait encore plus révélateur, plus de la moitié des Français (52 %) sont même des joueurs réguliers, c’est-à-dire qu’ils jouent au moins une fois par semaine. Même chez les adultes, plus d’une personne sur 3 (35 %) affirme jouer chaque jour, tandis que c’est le cas pour plus de la moitié (52 %) des enfants de 10 ans et plus.

Un chiffre qui peut sembler étonnant concerne l’âge, puisque le joueur moyen en 2021 a 39 ans. Environ la moitié des joueurs joue majoritairement sur consoles de salon ou portable, et le joueur type joue sur deux appareils différents, la plupart du temps un smartphone et une console.

51 % de joueuses

Pour la première fois, cette étude met également en avant le fait que plus de la moitié des joueurs sont des femmes. Parmi les joueurs qui jouent au moins de manière occasionnelle aux jeux vidéo, 51 % sont de sexe féminin. Sur l’ensemble de la population française, cela représente une hausse de près de 400 000 personnes depuis la dernière étude publiée l’an dernier.

Les femmes sont plus nombreuses à jouer sur smartphone (55 %), mais pour autant, elles sont très loin d’être absentes des autres plateformes. Sur ordinateurs et sur consoles, elles représentent plus de 45 % des joueurs.

L’étude du SELL sépare les joueurs en 4 grandes catégories selon leurs habitudes de jeu : les « casuals », les « conviviaux », les « actifs engagés » et les « investis technophiles ». Un constat est assez clair, les femmes ont de manière globale une pratique plus récréative du jeu vidéo.

Il faut quand même relativiser ce constat, puisque dans les faits, ces chiffres semblent bien moins révélateurs que l’on pourrait le penser.

Parmi les joueurs dits casuals, 58 % sont de sexe féminin. Chez les joueurs engagés, ce chiffre tombe à 45 %, et seulement 1 technophile 3 est une femme. Il est donc intéressant de noter que contrairement à une idée reçue, chez les joueurs réguliers, les femmes sont presque aussi nombreuses que les hommes. Même chez les gamers les plus passionnés (qui jouent au moins 2 heures par jour), elles sont loin d’être rares, et cette tendance semble même clairement être amenée à évoluer dans les années à venir.

Source : https://www.sell.fr/sites/default/files/essentiel-jeu-video/ejv_mars_21_def_web_.pdf