Gaming FM - Jeux vidéo, Console, PC, High Tech
Jeudi 1 décembre 2022
God of War: Kratos frappe encore plus fort sur PC ?

God of War: Kratos frappe encore plus fort sur PC ?

Pratiquement 4 ans, c’est le temps qu’il aura fallu attendre avant que les joueurs PC voient enfin arriver God of War sur leurs machines. Le jeu d’action-aventure de Santa Monica Studio, un des titres phares de la PlayStation 4, qui avait été élu jeu de l’année lors des Game Awards en 2018, débarque enfin sur Steam et sur l’Epic Games Store ce 14 janvier.

Une nouvelle exclusivité Sony sur PC

Les titres qui étaient exclusifs aux consoles de Sony sortent peu à peu sur PC, et il semblerait que cette tendance soit partie pour durer. Après Death Stranding, Horizon : Zero Dawn, et Days Gone, c’est donc maintenant au tour de God of War d’avoir droit à son portage sur PC, et d’autres gros titres comme les Uncharted et Ghosts of Tsushima ont déjà été annoncés. Voilà qui a de quoi réjouir les adeptes du PC, mais il faut tout de même relativiser ce constat, puisque tous ces jeux sont sortis bien plus tard sur PC et qu’il faudra toujours s’armer de patience à l’avenir.

En 2018 lors de sa sortie, GoW avait marqué les esprits par sa réalisation technique incroyable, ainsi que par ses grandes qualités ludiques et narratives. Mais dans un univers où tout évolue très vite, que peut-on penser de ce jeu en 2022, alors qu’entre temps une nouvelle génération de consoles est sortie ? Les joueurs qui ont eu la chance d’essayer le titre sur PS5, après le patch qui permet d’y jouer à 60 images par seconde, ont déjà pu constater que ce jeu qui était définitivement en avance sur son temps n’avait pas pris une ride. Disons-le tout de suite, les joueurs PC devraient très largement partager cet avis.

La version ultime d’un des plus gros hits de ces dernières années

Il faut dire que ce portage a été pris très au sérieux, puisqu’un développeur a récemment révélé que sa conception avait débuté il y a déjà plus de deux ans. C’est le studio canadien Jetpack Interactive qui s’est chargé de ce portage, mais des membres de Santa Monica Studio ont toujours été présents pour superviser le projet et apporter leur aide quand cela était nécessaire.

Au rang des améliorations, on peut citer la résolution 4K native, tandis que les versions consoles devaient se contenter d’une résolution dynamique, ainsi qu’un framerate débloqué, qui permet d’aller même bien au-delà des 60 FPS sur les machines suffisamment puissantes.

Autre fonctionnalité exclusive aux PC, l’Ultra Wide, qui permet de redécouvrir le jeu sur un écran au format 21/9 ou 32/9. Bien sûr, le jeu est maintenant également jouable au combo clavier/souris, la prise en main étant d’ailleurs étonnamment agréable, même si l’absence de vibrations pourra manquer à certains joueurs.

Les joueurs ont également la possibilité d’accéder à une variété de réglages graphiques, avec par exemple la possibilité d’ajuster les ombres, le flou cinétique, le grain de l’image ou encore la qualité des éclairages. Notons également que tous les DLC sont inclus dans cette version PC.

Du côté de Nvidia, une nouvelle version des pilotes est sortie quelques heures avant le jeu, pour supporter deux autres fonctionnalités exclusives : le DLSS et Nvidia Reflex. Le DLSS est la technologie d’antialising boostée par une IA, permettant de gagner en performance (jusqu’à 45 % d’après la firme américaine) en ne perdant pratiquement rien au niveau de la qualité d’image. Nvidia Reflex est une technologie qui vise à réduire la latence, pour offrir une expérience de jeu encore meilleure.

Une optimisation très satisfaisante

Il n’est pas rare que les jeux qui sortent sur nos consoles et qui sont ensuite portés sur PC déçoivent au niveau des performances. Ce n’est pas le cas de ce GoW, qui parvient à afficher un rendu convaincant, même sur des machines plus modestes. Même sans l’utilisation du DLSS, le jeu tourne bien sur de petites configurations, et s’il est bien sûr nécessaire de disposer d’un PC très costaud pour pousser toutes les options à fond, GoW fait vraiment partie de ces trop rares portages qui bénéficient d’une optimisation de qualité dès le jour de leur sortie.